Un nouveau cas de diabète sur sept est dû à la pollution atmosphérique

Une étude parue dans le Lancet met en cause la pollution atmosphérique dans la survenue de nouveaux cas de diabète. Alors que l’OMS alerte sur le nombre d’adultes diabétiques ayant quadruplé en 35 ans, il est estimé qu’à l’échelle mondiale, 422 millions d’adultes vivaient avec le diabète en 2014, comparé à 108 millions en 1980. Cette maladie frappe 8,5% de la population adulte dans le monde, soit deux fois plus qu’en 1980, en raison de la hausse des facteurs de risques tels le surpoids et l’obésité.

“On pense que la pollution réduit la production d’insuline et provoque des inflammations, empêchant le corps de convertir le glucose du sang en énergie”, ont résumé les chercheurs qui ont publié dans le Lancet. à lire pour en savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *