Prévention ou précautions à prendre en cas de nuage radioactif.

Prévention ou précautions à prendre en cas de nuage radioactif.

Prévention en nutrithérapie des effets de la radioactivité lors du passage d'un nuage dans nos cieux.

Était-ce un effet du confinement ou du stress de la crise du Covid19? Un nuage radioactif est passé au-dessus de la France à la fin du mois d’Avril et début du mois de Mai 2020 de manière presque inaperçue.

A partir du 4 avril 2020, plusieurs feux de végétation se sont déclarés en Ukraine, dans la zone contaminée d’exclusion située autour de la centrale nucléaire de Tchernobyl. Très rapidement, ces incendies se sont étendus jusqu’à l’environnement proche de la centrale, propageant des éléments radioactifs dans l’atmosphère d’un niveau de radioactivité certes extrêmement faible, mais non négligeable. La circulation des masses d’air a transporté les fumées à travers l’Europe jusqu’en France. Selon les estimations de l’INRS (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire), ces masses d’air légèrement radioactives –en dessous de 1 micro becquerel par m3 (μBq/m3) en césium 137 – ont atteint le territoire français aux alentours du 7 avril. Au bout d’une semaine, elles en couvraient toujours la moitié. (Voir la progression du nuage, ici).

Les personnes âgées sont une population à risque lors du passage d'un nuage radioactif. La nutrithérapie permet de faire de la prévention et de minimiser l'impact de pollution radioactive sur le corps même après le passage du nuage.
Les nourrissons sont une population à risque lors du passage d'un nuage radioactif. La nutrithérapie permet de faire de la prévention et de minimiser l'impact de pollution radioactive sur le corps même après le passage du nuage.
Les enfants en bas âge sont une population à risque lors du passage d'un nuage radioactif. La nutrithérapie permet de faire de la prévention et de minimiser l'impact de pollution radioactive sur le corps même après le passage du nuage.

Les groupes à risque de la population les plus sensibles aux radiations sont les personnes en mauvaise santé, le fœtus et les nourrissons, les enfants en bas âge et les personnes âgées. Les personnes âgées sont plus affectées car leur système immunitaire est souvent plus faible et qu’elles ont déjà accumulé des radiations tout au long de leur vie. Dans tous les cas, la capacité à minimiser l’impact des radiations peut être grandement améliorée grâce à une alimentation et un mode de vie sains et l’incorporation dans notre régime d’aliments protecteurs.

A l’annonce d’un nuage, quel que soit notre groupe de population, et dans les 10 jours qui suivent son passage : boire de 1,5l à 2l d’eau minéralisée quotidiennement, prendre de la vitamine C sous forme liposomale mieux assimilée ou en comprimé toutes les heures, manger des pommes bios rappées avec la peau, et augmenter les antioxydants comme le thé matcha bio (contient des catéchines antioxydantes radioprotectrices), et les fruits noirs.

L’alimentation appropriée est basée sur 4 approches :

  • La première est le principe de l’absorption sélective : si nous avons une quantité nécessaire et suffisante de minéraux dans nos cellules, elles n’absorberont pas les minéraux radioactifs. En l’occurrence, une supplémentation quotidienne à dose nutritionnelle (et non thérapeutique dans ce cas précis d’un nuage peu chargé en radiations) en iode est intéressante, soit 15mg d’algues par jour. Vous la trouverez dans les algues dont  Prévention en nutrithérapie lors de passage d'un nuage radioactif par des algues riche en iodes et antioxydants.la kombu qui en est très riche, les fruits de mer, ou lors d’une balade en bord de mer sur le chemin des douaniers puisque les plages restent interdites. Les autres aliments riches en iode disponibles à cette saison sont les feuilles de bettes, les fanes de navet, l’ail des ours, l’oignon, le cresson, les courges, les feuilles de moutarde, l’épinard, l’asperge, et le chou frisé.
  • La seconde approche le principe de chélation : certains aliments vont capter les minéraux radioactifs et les éliminer de l’organisme en permettant leur évacuation par les émonctoires. Les algues ont ces propriétés. Elles semblent sélectionner le composé qu’elles chélatent : les algues brunes le strontium et le fer, les algues rouges, le plutonium, et les algues vertes le césium. Les algues sont riches en vitamine A, C, E et D, chlorophylle, enzymes, toutes vitamines du groupe B, contiennent un peu de vitamines E et D et leur taux de vitamine C atteint celui des légumes verts. Elles constituent une excellente source de vitamine B12 assimilable.
  • Le troisième principe consiste à maintenir dans notre organisme un niveau  élevé de nutriments antioxydants En nutrithérapie, les fruits rouges et noirs sont utilisés comme source d'antioxydants puissants.et d’enzymes qui vont annihiler ou transformer les ERO espèces réactives de l’oxygène, ou radicaux libres créés lors de l’exposition aux radiations.
  • Le quatrième concept est qu’il existe certains aliments et plantes qui protègent de manière spécifique contre les effets généraux des radiations ou des traitements aux rayons.

Comment l’alimentation protège t’elle des radiations ?

Prévention en nutrithérapie lors de passage d'un nuage radioactif par des aliments et nutriments qui permettent de se protéger au niveau cellulaire.

Principalement par trois principes de base. L’absorption sélective : si le corps est déjà saturé en minéraux utiles, il absorbera beaucoup moins les minéraux radioactifs. La Chélation : certains aliments attirent les éléments radioactifs, les éliminent des tissus et les évacuent de l’organisme par les intestins. Maintenir dans le corps un bon niveau d’antioxydants dont l’action compensera celle des radicaux libres libérés par l’exposition à la radioactivité. Ces éléments contribuent à renforcer le système immunitaire.

Comment favoriser l’absorption sélective ?

Tout d’abord, une alimentation alcaline favorise la résistance aux radiations. Cela évite à notre organisme de devoir utiliser ses réserves en minéraux utiles (calcium, magnésium) pour avoir à maintenir notre pH souvent plutôt acide. Les coupables sont le sucre, les viandes et charcuteries, les produits laitiers (hors yaourt contenant des bactéries lactofermentées) et la consommation de céréales en forte proportion. Le bicarbonate de soude, les jus de citrons vont nous permettre de retrouver un milieu alcalin, ainsi qu’une forte proportion de légumes dans les menus.

Les minéraux et oligoéléments qui apportent une protection adaptée sont le calcium, le potassium, l’iode, le zinc, la vitamine B12, et le soufre. Ils protègent les os, les muscles, les reins, le foie et les organes reproducteurs, la thyroïde et la peau. Tous ces éléments peuvent être apportés par une supplémentation ou une alimentation appropriée.

En nutrithérapie, les lycopènes de tomates sont interessants. Ils ne sont actifs que cuits en cuisson lente.

L’iode est disponible dans les algues (kombu, wakamé …), le sel de mer iodé, l’ail des ours, les feuilles de bette ou de navet, l’ail des ours et l’oignon, le cresson, les courges, les feuilles de moutarde, l’épinard, l’asperge, le chou frisé, les agrumes, la pastèque et l’ananas, les fruits de mer (coquillages et huitres). Attention, l’iode alimentaire peut amener un surdosage et provoquer une stimulation excessive de la thyroïde chez certaines personnes. Il faut s’assurer au préalable par analyse de sang qu’il n’y a pas de contre-indication et évaluer les doses nécessaires à absorber. Pour indication : manger 3 à 5 g d’algues Dulse très séchées, non rincées apporterait 100 à 150 microgramme d’iodure, soit à peu près les apports journaliers recommandés.

En nutrithérapie, la pectine de pomme est utilisée comme chélateur de la radioactivité. C'est un détoxinant qui envoit les éléments radioactifs vers les émonctoires pour élimination.

Quels sont les chélateurs?

La pectine est un chélateur, comme la chlorophyle, mais attention à se supplémenter en minéraux essentiels en même temps que la cure, car tous les minéraux sont chélatés, et ça peut amener une carence générale. C’est valable pour l’alginate de sodium (algues), la zybicoline (miso ou pâte de soja fermentée), les acides aminés souffrés (choux, fanes de navets, roquette, fanes de radis), l’argile verte ultraventilée (1 cuillère à café dans un verre d’eau le matin), le sulfate de magnésium (sels d’Epsom).

Quels sont les sources d’antioxydants ?

En nutrithérapie, le thé matcha est considéré comme l'un des plus puissants antioxydants. Attention toutefois, c'est une chélateur de fer, il est donc déconseillé de le boire juste après un repas riche en fer (viande rouge).
en nutritherapie, le chocolat noir est un puissant antioxydant et une source de magnésium.

Les antioxydants sont de sources très variées, végétales, souvent appartenant aux thiols ou phénols. En tête la vitamine C, les caroténoïdes (dont les lycopènes de tomates), les flavonoïdes, les composés phénoliques, les terpénoïdes et le resvératrol. On les trouve dans les fruits rouges et noirs (myrtilles, grenade, baies de Goji…), et le chocolat noir. La N-acétylcystéine, précurseur du glutathion (commencer le magnésium 15 jours avant), et l’acide lipoïque en compléments alimentaires sont des antioxydants qui aident à détoxiner le corps. Des plantes telles que le ginseng sibérien (éleuthérocoque) et le ginseng panax, l’échinacée, le Gingko Biloba et l’Aloe Vera sont radioprotecteurs. Le thé matcha reste le plus puissant antioxydant en termes de concentration. Le chocolat noir est une source d’antioxydants et de magnésium, Pour un bon équilibre alimentaire, adapté au passage du nuage, il vous est conseillé de consulter un praticien en nutrithérapie, pour évaluer vos besoins en iode et en antioxydants, et évaluer vos capacités de détoxination des émonctoires en prévention de l’exposition, ou après le passage du nuage pour en atténuer les conséquences.

Nutrithérapie. Ne pas prendre d'antioxydants passé 18h, ils sont très stimulants.

Attention, les antioxydants sont stimulants, ne pas en prendre après 18h pour éviter des problèmes d’endormissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *